Les décharges sauvages

La prolifération de décharges sauvages constitue un danger pour la santé des populations et de la faune.

Par exemple, la décharge de Salah Bey – route de Mila où des populations de rapaces, cigognes blanches et hérons garde-boeufs viennent se nourrir avec risque d’intoxication et mortalité.

Les déchets qui peuvent être nocifs proviennent des élevages d’aviculture de la région.

Un rapport sur les rapaces d’Algérie par Jacques Renaud – Année 1970 est disponible auprès de l’association El-Mebdoua Ibn-Ziad.

Il est à lire attentivement pour connaître les bienfaits et le rôle des rapaces (charognards) dans la prévention contre les épidémies auprès des espèces animales domestiques ou non domestiques, et le maintien en état de propreté de la nature.