6 éme jour – Jedwabne – Radzilow – Osowiec

Ce matin départ avant huit heures, le ciel est tout bleu, il fait chaud, l’étape ser courte.

Je dois prendre une petite route à droite une centaine de mètres après être sorti sur la grande route.

Rien.

Un carrefour 50 mètres plus loin me paraît être la bonne route.

Cela démarre bien, puis on arrive à la dernière maison, le chemin se transforme en piste, je continue. Plus loin cela monte un peu, la piste devient sableuse et je continue à pied. Je regarde mon GPS. Effectivement je ne suis pas sur la bonne route, une route un peu plus haut, mais qui rejoint la vraie un peu plus loin.

Je persiste, rien sur la carte du GPS ne permet de voir que la qualité d’une route est meilleure que l’autre.

Finalement, je vais faire près de deux kilomètres sur cette piste, moité à pied, moitié en roulant. Je traverse un bois de hêtre, c’est très agréable, et je ne suis pas pressé. Sauf que je suis bouffé par les moustiques … et je suis en short et T-shirt …

Ouf ! je rejoins la piste originale, c’est du gravier, mais ça roule, pour finir par devenir du goudron.

Mais un peu plus loin le goudron devient pavé et j’entre dans un vieux petit village qui a choisi de garder ses pavés. Je n’ai pas vu une voiture depuis le départ. Arrive une voiture … et c’est un nuage de sable dans tout le village. Curieux cette résistance à la modernité, cela fait réfléchir !

Et le bitume devint pavé …

Vieille maison à l’entrée du village de Dobrzyjalowo

Village de Dobrzyjalowo, les enfants partent à l’école, l’église diffuse par haut-parleur l’office qui se déroule à l’intérieur. Le jeudi de l’Ascension n’est pas férié en Pologne.

En sortant du village, je retrouve le bitume, mais j’oublie de bifurquer à gauche, et me voilà pédalant agréablement sur un beau bitume très roulant.

Quand je m’en aperçois, il est un peu tard pour faire demi-tour, et je continue jusqu’au carrefour suivant qui me peremt de rejoindre l’itinéraire suivant, j’ai du faire 4 km en trop, mais je ne suis pas pressé.

et j’arrive à Jewabne. Gros bourg avec un grand parc central avec de vieux arbres. Un cadre très agréable pour faire une pause et aller acheter du pain.

Place centrale de Jedwabne.

Je reprends une petite route bitumée et quelques kilomètres plus loin j’arrive à Konopki Chude, le bitume redevient pavé …

mais en sortant de ce village, le pavé continue !

Et c’est un pavé sur lequel il n’est pas possbile de rouler à vélo. Le vélo chargé n’y résisterait pas. Je marche donc à pied. Remontant sur mon vélo quand une piste apparaît sur le côté. C’est l’enfer du nord …

Je continue comme ça jusqu’au patelin suivant, et encore après avant de retrouver une piste gravillonnée puis le bitume.

Ouf !

Panneau plein d’humour ! La route pavée n’autorise pas vraiment les excès de vitesse.

J’arrive ensuite à Radzilow. Gros bourg qui a récemment réaménagé sa grande place centrale, place plus grande (180 m × 120 m) que la place centrale de Varsovie (70 m × 94 m).

Je fais quelques courses dans le petit supermarché : 2 tomates, 2 bananes, un pot de 350 g de yaourt, une boîte de maïs, le tout pour moins de 12 zlotys (3 euros). La vie n’est pas chère en Pologne.

Et je casse-croûte tranquillement assis sur un banc à l’ombre.

Place centrale de Radzilow

Le services publics sont bien présents à Radzilow.

Services publics à Radzilow – Poste et transports en commun.

Stèle à la mémoire de la période 1918-1920 où la Pologne défendit la définition de ses frontières, à l’ouest avec l’Allemagne, et à l’est (donc dans cette région) avec la Russie. Frontière à l’Est entérinée par la Paix de Riga en 1921. A l’Ouest, par le traité de Versailles en 1919.

Toute la journée, une soixantaine de kilomètres, je n’ai roulé que sur des petites routes de campagne sans strictement aucune circulation. Cette région de Pologne est très peu peuplée.

C’est une région d’agriculture, plu tôt de petites exploitations traditionnelles. La campagne est très belle.

J’ai aussi traversé beaucoup de bois et de forêts, en particulier des forêts de pins. Quel parfum !
La région est très sablonneuse, on se croirait au bord de la mer.

Epandage de fumier, une bonne odeur, très différente de l’épandage de lisier en Bretagne et le tracteur n’est pas un monstre !

même si de temps en temps on commence à voir des traces d’agricultue productiviste avec des champs trés étendus.

Ferme productiviste … Le tracteur au fond à droite traite, glyphosate ? engrais ?

Maison en brique abandonnée à Okrasin

Maison en bois à Mscichy

Un des très nombreux nids de cigogne de la journée

Toute la journée, la route a été très agréable, parfumée avec toutes les odeurs du printemps.

Pour finir j’arrive dans le Parc national de la Biebrza, le plus grand parc naturel de Pologne et l’un des plus grands d’Europe.

Panneau de présentation du parc national de la Biebrza

La Biebrza

La rivière Biezbra était un point strastégique de défense de la frontière russe. Quatre forts y ont été construits de 1882 à 1892. Lors de l’offensive allemande en 1915, ces forts sont restés invaincus, c’est pourquoi on parle de la forteresse d’Osowiec comme le « Verdun russe ».

La forteresse d’Osowiec, un point stratégique de la défense russe

La forteresse d’Osowiec, un point stratégique de la défense russe

Le réseau de communication, téléphone, internet, est partout de très bonne qualité. Où que je sois, j’ai toujours du réseau, du 3G+, on est loin d’avoir cela en France à la campagne.

Et dans mes hébergements, j’ai en général le Wifi qui fonctionne parfaitement, Wifi totalement ouvert, sans mot de passe, et j’ai même l’impression que dans certains cas, c’est du Wifi public.

Ce soir, je n’ai pas de wifi, mais la qualité de la 3G+ m’a permis de faire sans aucune difficulté toutes mes recherches sur Internet, et le téléchargement des 17 photos du jour a du prendre moins de deux minutes.

Le beau temps continue, à 19h30, il fait encore 24° alors qu’à Nantes il fait 16°, et jusqu’à dimanche la météo est optimiste.

Ce contenu a été publié dans 06. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.