11 éme jour – Musninkai – Bagaslaviskis – Ukmergé

Le temps a changé aujourd’hui et j’ai roulé toute la matinée sous la pluie, l’après-midi a été plus agréable, mais sans soleil. Par contre un vent de sud-est, donc plutôt favorable.

Ce matin, je récupère mon vélo qui a passé 36 heures accroché à la rembarde de l’escalier de la tour de dix étages (avec ascenseur).

En commençant à le charger, je m’aperçois que j’ai perdu une vis du porte-bagage arrière. Heureusement, j’en ai une de remplacement. Dur, dur pour le matériel, la piste. Et pourtant je vérifie, plutôt plusieurs fois par jour.

En partant, pluie très légère, je ne mets que mon K-way. Appareil photo et smartphone sont à l’abri de la pluie.

Sortie pas trop difficile de Vilnius.

Mais, inévitable, 5 km de piste. Je m’habitue.

Je reprends une grande route, mais la pluie s’accentue. Pause sous l’auvent d’un petit magasin pour mettre la cape.

Fin de la matinée, j’arrive à Musninkai. La pluie s’estompe. Je m’arrête et sort mon appareil photo pour prendre une belle sculpture en bois. J’en profite pour casser la croûte. Un peu après je passe devant l’église.

Sculpture à un carrefour en arrivant à Musninkai (450 habitants).

Ancienne (?) église en bois de Musninkai.

Nouvelle église de Musninkai et monument aux morts.

Maison à Musninkai.

A Musninkai, je quitte la grande route pour me diriger vers Bagaslaviskis, et, 4 km plus loin, c’est repartis pour 11 km de piste.

L’église de Bagaslaviskis. (110 habitants).

Sculpture dans l’enceinte de l’église de Bagaslaviskis.

Après Bagaslaviskis, encore 5km de piste, puis ce sera de la route jusqu’à la fin.

La piste est un peu moins désagréable quand elle est humide. Au moins, il n’y a pas de poussière …

Toute la journée, paysage agréable, sans circulation, souvent sauvage, parfois de grands champs productivistes qui déstructurent complètement le paysage.

J’arrive à Ukmergé, la grande ville de la journée.

Mairie d’Ukmergė (25 000 habitants) avec le monument à l’Indépendance (Lituania Restituta) érigé en 1930 pour commémorer le dixième anniversaire de l’indépendance du pays. Ukmergé a été pillée par l’armée de Napoléon en 1812, et a connu l’occupation allemande en 1915, s’est opposée à l’arrivée des bolcheviques en 1919, avant d’être envahie par les polonais dans le cadre de la guerre polono-lituanienne. Elle est envahie par les soviétiques en 1940 qui en seront chassés par les Allemands en juin 1941 dans le cadre de l’opération Barbarossa. Elle est libérée par l’Armée rouge à la fin de la guerre. En 1964, sous Kroutchev, deux bases de missiles nucléaires sont construites dans les bois environnants. Elles sont aujourd’hui en ruines et démantelées.

L’église de Ukmergé, ancienne église orthodoxe de la Trinité (1863) devenue catholique en 1919, fermée entre 1946 et 1991.

Je fais mes courses et ne traîne pas trop. Il me reste une dizaine de kilomètres à faire jusqu’à mon hébergement où je suis très bien installé dans une maison tout en bois au bord d’un lac.

94 km dans la journée dont 20 km de pistes.

Ce contenu a été publié dans 11. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.