16 éme jour – Saulkrasti – Bord de la Baltique – Tuja

Comme hier grand soleil toute la journée, mais comme hier aussi, le fond de l’air est un peu frais, ce qui ne m’a pas empêché en fin de journée de me dorer sur la plage de Tuja, mais j’ai roulé avec ma polaire.

En partant, j’ai quitté Riga par l’itinéraire de la ligne de tramway 13, celui que j’avais fait hier avec le tramway de 1918. On voit plus de choses à vélo …

Et j’ai ainsi rejoint le lac de Kisezers.

Petit aperçu sur le lac de Kisezers, le très grand lac au nord-ouest de Riga, à 7-8 km. Vue au niveau de son débouché dans la Dauvaga, très près du lieu où elle se jette dans le golfe de Riga.

Puis j’ai suivi avec mon GPS l’itinéraire de l’eurovéloroute 13, une véloroute qui part du cap nord et va jusqu’à la mer noire. En principe je devrais la suivre jusqu’à Saint Petersbourg. En pratique, elle fait beaucoup de zigzag, et je ne la suivrai que temps en temps. En Lettonie, elle n’est pas certifiée, et, de fait, le jalonnement est très aléatoire. En Estonie, elle est certifiée, on verra ce que cela donne.

La piste cyclable et la voie de chemin de fer traverse la Gauja, fleuve letton de 452 km, entièrement en Lettonie.

Jalonnement Eurovélo 13

Et le long du lac de Dienvidu Garezers, je suis censé le prendre par la gauche, mais la piste est partagée avec les voitures (pas vu une !) et extrêmement sableuse.

Je choisis de prendre le lac par la droite par une piste beaucoup moins large, mais bien tassée.

Chemin forestier le long du lac de Lac de Dienvidu Garezers.

Lac de Dienvidu Garezers

Après quelques détours liés à un jalonnement vélo, non estampillé eurovélo 13, je finis par arriver à Saulkrasti.

C’est le début d’une zone de plages sur la baltique. Je fais une balade au bord de la mer et rencontre deux femmes qui me demandent de les prendre en photo ensemble (please …), mais l’une d’elle est française, parisienne, en voyage touristique en autocar, et il se trouve qu’elles font à peu près le même tour que moi, Varsovie, Vilnius, Riga, Tallinn, Helsinki, Stockholm, Copenhague, sauf la partie Russe. La traversée Tallinn-Helsinki se fera en ferry.

La Baltique à Saulkrasti.

La Baltique à Saulkrasti., l’eau est presque de couleur rouge, et non bleue ou verte.

Après la zone de plages, mon itinéraire repart vers l’intérieur, et je regoûte avec les joies de la piste, qui, à un moment donné, n’est même plus une piste, mais un très mauvais chemin, drôle de routage …

Ferme lettone.

Maison lettone.

Pour Thomas et Benoît, le couple de cigognes du jour !

Ferme lettone.

et, pour finir, je reviens vers la mer avec une belle route. Je suis logé dans une maison à moins de 100 mètres d’une belle plage, à Tuja, tout petit patelin, mais avec de belles villas récentes de bord de mer.

La plage de Tuja.

Comme d’habitude, une excellente journée, pas très fatigante, 95 kilomètres dont une quinzaine de pistes, de la forêt de pin (je me croirai à Longeville), des dunes, et plus à l’intérieur, des paysages agricoles très agréables. Odeur de pin et de lilas.

Ce contenu a été publié dans Lettonie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.