33 éme jour – Chimsk – Staraïa Roussa

La journée d’hier s’était terminée par de la pluie,

la journée d’aujourd’hui a commencé par un grand soleil ce qui m’a permis de faire une visite de la vieille ville de Veliky Novgorod, Novgorod la grande, pour la distinguer de Nijni Novgorod.

Novgorod est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Sa cité historique s’étale sur les deux rives de la rivière Volkov. C’est une ville très ancienne qui fut un comptoir de la Hanse de 1286 à 1494. La Hanse était une association de marchands qui eut un rôle politique considérable du 12 au 17 éme siècle.

L’administration de Novgorod.

La vielle ville de Novgorod.

La vielle ville de Novgorod de part et d’autre de la rivière Volkhov.

La vielle ville de Novgorod

La vielle ville de Novgorod

La vielle ville de Novgorod

La vielle ville de Novgorod

La vielle ville de Novgorod

La vielle ville de Novgorod

Pont piétons/cycles très fréquenté le matin à 7h, pont entre les deux parties de la ville. Le seul autre pont est un pont routier à 500 mètres en aval.

Après la visite de la ville, j’ai pris la direction de Staraïa Roussa.

Itinéraire très simple, prenez deux segments de 48 kms de long, formez un angle de 90°, les deux extrémités sont Novgorod et Staraïa Roussa, au nivea de l’angle, c’est Chimsk. Si vous joignez les deux extémités, c’est à dire l’hypothénuse du triangle rectangle, vous traversez le lac Ilmen.

L’étape a donc fait ue centaine de km avec une petite averse à l’arrivée. La route était excellente avec assez peu de circulation, un peu monotone, mais elle s’est faite assez vite.

Le lac Ilmen – 982 km2 – 45 km x 35 km – (le lac de Grandlieu fait 62 km2)

Petite déconvenue à l’auberge de jeunesse,j’avais réservé une chambre, et, en fait, ce n’était que des lits en dortoir dans une auberge assez exigüe, c’est pourquoi il ne m’a pas été possible de rédiger cet article hier.

J’ai visité la ville qui a perdu beaucoup d’habitants, mais il semble qu’elle essaie de se relancer. Tous les trottoirs de la ville (qui sont des allées le long des chaussées (comme toujours en Russie – quel confort)) viennent d’être refaits.

Balade agréable avec plusieurs parcs, en particulier le parc thermal, car Staraïa Roussa était (et est toujours) une ville d’eau très connue. On voit des photos-pub des années 1900 avec des titres en français.

La ville fut occupée par l’Allemagne du 9 août 1941 au 18 février 1944. Totalement détruite par l’occupant, elle fut ensuite reconstruite.

Staraia Roussa – Centre culturel.

Staraia Roussa – Place centrale (toute nouvellement aménagée – non terminée).

Staraia Roussa – Cathédrale de la Résurrection.

Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski – 1821-1881 – Il a habité à Staraia Roussa où il a situé son livre « Les Frères Karamazov ».

Maison typique de la région de Staraia Roussa (ici, c’est le musée sur l’histoire de la région).

Staraia Roussa – Le parc thermal

Staraia Roussa – Le parc thermal

Buste de Maxime Gorki dans le parc thermal – 1868-1936 – Grand écrivain russe, homme engagé politiquement et intellectuellement aux côtés des révolutionnaires bolcheviques. Proche de Lénine et de Staline, il eut droit à des funérailles nationales.

Allée de morts aux champs d’honneur pendant la grande guerre patriotique de 1941-1945.

Au bout de cette allée, le monument aux morts avec a flamme du soldat inconnu (toutes les grandes villes en ont une).

Ce contenu a été publié dans 33. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.