54 éme jour – La traversée Turku-Stockholm

Grand beau temps dès le matin.

J’ai traversé le centre ville de Turku en longeant l’Aura ce qui est une promenade très agréable.

Sur le quai le long de l’Aura, cette statue indique la piste cyclable.

Petite pensée pour ma filleule Fanny qui m’avait accompagné à vélo de Tourcoing à Berlin l’année dernière.

Au bord du quai de l’Aura.

Embarquement très facile sur le ferry, il suffit de prendre l’itinéraire « voiture », de doubler toutes les voitures, de se présenter au guichet contrôle avec son smartphone qui affiche le billet électronique acheté la veille par internet et de présenter son passeport ou sa carte d’identité pour vérifier que cela correspond bien au nom marqué sur le billet. Aucun contrôle de police.

Pour quitter Turku, le ferry navigue très longtemps dans un chenal au milieu de très nombreuses petites îles qu’il rase de près. Par temps de brouillard, cela doit être difficile.

A mi-chemin entre Turku et Stockholm, le ferry fait escale à Mariehamn, la capitale du territoire finlandais autonome d’Åland. Grâce à un statut dérogatoire dans l’Union européenne, les navires faisant escale dans un port Ålandais voyagent en duty-free. C’est pourquoi les ferrys paient d’importantes taxes portuaires pour pouvoir vendre à leurs passagers (dont bien peu débarquent à Mariehamn) des produits détaxés, notamment de l’alcool.

Du ferry, en quittant Turku.

La pointe de Saaronniemi où je me suis baigné hier.

La navigation du ferry entre les rochers.

Pour arriver à Stockholm, le chenal d’accès est encore plus long, et la vitesse étant réduite, il faut 11 heures de traversée. D’autre part, on revient dans le même fuseau horaire qu’en France alors que depuis l’entrée en Lituanie, j’avais une heure d’avance.

L’arrivée sur Stockholm.

L’arrivée sur Stockholm. Les mats que l’on aperçoit sont ceux du parc d’attraction de Stockolm. Les ferrys accostent sur la rive opposée au parc attraction.

A Stockholm, je suis hébergé pendant deux nuits dans le quartier de Bromma, 10 km au nord du centre-ville chez ma nièce Bénédicte et son mari Sébastien.

Je n’ai aucune difficulté à trouver l’itinéraire tout en piste cyclable, prioritaire quasiment partout à 2 ou 3 feux près.

Cet itinéraire pour rejoindre Bromma m’a fait traverser rapidement le centre-ville et je suis déjà impressionné par la beauté de Stockholm.

Ce contenu a été publié dans Suède, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.