59 éme jour – Hillerstorp

Grand soleil encore aujourd’hui, température un peu plus chaude, j’ai roulé en T-shirt toute la journée, dès le départ, mais le vent froid du nord persiste, …. et me pousse !

Courte étape aujourd’hui, 85 km, ce qui était nécessaire après les 3 dernières grosses étapes.

Hier soir, je suis arrivé à Åsens by, ce qui se traduit par Åsen ville. Åsen ville est une réserve « culturelle ». Ce fut même en 2000, la première réserve culturelle de Suède.

Aujourd’hui il y a 43 réserves culturelles en Suède.

En 1999, dans le code de l’environnement suédois, a été créé le conservatoire de la culture (Kulturreservat) qui, par analogie avec les réserves naturelles, permet de créer des réserves culturelles.

Dans une réserve culturelle, les valeurs environnementales naturelles et culturelles de la région entière peuvent être protégées et entretenues, y compris les bâtiments, les installations, les vestiges antiques et les terres, et aussi les activités de connaissances et de traditions.

Åsen ville est donc un village de la petite commune d’Haurida, village de campagne tout en bois où le visiteur peut découvrir la vie à la ferme avec de très nombreux animaux. Un lieu très agréable pour un séjour d’un ou plusieurs jours dans son auberge de jeunesse. Hier, c’était dimanche et quelques familles étaient venues passer là la journée.

L’auberge de jeunesse d’Åsen ville.

Autres maisons d’Åsen ville.

L’église en bois d’Haurida.

Ce matin, c’est par une très belle petite route de petite montagne que j’ai quitté Haurida.

Et pendant 40 km, cela a été de la petite route sans circulation, très agréable , avec un peu de chemins de bonne qualité, avec un arrêt pique-nique au dessus d’un lac.

Il est assez difficile de trouver des endroits sympa pour pique-niquer en Suède. Rares sont les villes qui ont des parcs publics agréables avec des bancs et au choix, du soleil ou de l’ombre. Il y a des espaces publics, belles pelouses bien tondues, mais rien pour s’installer. Et s’il y a un banc, c’est au milieu d’un carrefour, ou en plein soleil.

Les routes sont souvent bordées par des petites propriétés, et on a, soit un fossé qui nous sépare d’un champ, soit un chemin qui conduit à une propriété.

C’était plus facile dans les 6 autres pays traversés.

L’église de Lekeryd.

L’église « centrale » d’Öggestorp.
Une église centrale est une église qui n’a pas la forme d’une croix latine, mais plutôt une forme ronde ou polygonale.
L’église de Bromma à Stockolm est une église centrale très ancienne (11 éme siècle).
L’église d’Öggestorp a été construite en 1883, tout en gardant le clocher de l’ancienne église devenue trop petite.

Pique-nique au dessus du lac de Tenhultssjon.

Clocher en bois, probablement à Ödestugu

Les 40 km suivants ont été un peu moins intéressants, routes plus larges avec une légère circulation.

A un moment donné, mon routeur m’a fait une blague, il m’a dit de prendre une piste vers un lac pour éviter un bout de route, sauf que la piste était un infâme chemin. Heureusement cela n’a duré que 3 km.

J’ai fait mes courses à Vaggeryd, ville de 5000 habitants. En Suède, j’ai toujours peur de ne pas trouver de supermarché, les routes traversent rarement (jamais) les villages, et si on quitte la route pour entrer dans le village, ce sont des villages déserts sans commerce.

En fait, j’aurai pu faire mes courses dans la ville suivante de Skillingaryd, ou même dans celle où je suis ce soir, à Hillerstorp, mais cela ne fait que 3 villes en 85 km.

Ce contenu a été publié dans 59. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.