41éme jour – Pordenone – Trévise – Padoue – 110 km

Longue étape encore aujourd’hui avec visite de deux grandes villes Trévise (80 000 habitants) et Padoue (210 000 habitants).

Ciel voilé, mais temps clair et pas trop chaud (maxi 27°).

Très bel itinéraire avec beaucoup de petites routes, adaptation de celui proposé par Brouter, parce que je n’aime pas les voies ferrées empierrées, je préfère les routes qui traversent les villages.

Première pause à Oderzo que mon routeur me faisait éviter, mais j’aime bien découvrir les petites villes et Oderzo fait 20 000 habitants. Je casse-croûte à 8h le matin (après être parti à 6h15) sur la grande place en regardant tous les jeunes traverser la place pour partir au collège ou au lycée.

Température très agréable, je suis parti en T-shirt dès le départ !

Eglise de Vallenoncello, banlieue de Pordenone que je n’ai même pas visité, cela aurait rallongé mon étape d’hier d’une dizaine de kilomètres.

Église de Corva

Église de Cecchini

La traversée du Fiume Meduna, juste avant son confluent avec le Fiume Livenza

Place centrale d’Oderzo

Intérieur de l’église d’Oderzo à l’heure de la messe du matin.

La porte pour entrer sur la place centrale d’Oderzo.

Puis je reprends la route pour Trévise, trente kilomètres plus loin.

En sortant d’Oderzo, mémorial et cimetière miltaire.

La porte Saint Thomas d’entrée dans le vieux Trevise.

Les remparts de Trévise

Trévise

La Loggia dei Cavalieri : symbole du pouvoir politique pris en charge par les nobles et les chevaliers de la période de la Ville libre, exemple de l’élégance byzantine romane. Elle a été construite sous le Podestat D’Andrea da Perugia (1276) comme un lieu de rencontres, de conversations et de jeux. Toutefois les gens du peuple ne pouvaient pas y accéder.

Piazza dei Signori et la façade du Palazzo dei Trecento. La Piazze dei Signori est la plus grande place de Trévise. Située au centre de la ville, elle en est le centre culturel, social et historique. Le nom est dû à la présence ici du « Palais de la Seigneurie de Trévise ». Il se décompose en deux entités : Le Palais de la Préfecture, qui était le siège de la Seigneurie, et la Tour Civique (1218) qui, édifiée au XIIIe siècle, a subi de nombreux changements au cours des siècles; Le Palazzo dei Trecento, ancien siège du Grand Conseil qui date du treizième siècle.

Monument à toutes les guerres, à Trévise

Le Duomo et sa façade néoclassique. ( C’est la cathédrale de Saint Pierre Apôtre du diocèze de Trévise.)

Vieille maison devant la cathédrale.

En sortant de Trévise, je dois prendre une ancienne voie ferrée avec un chemin caillouteux. Après deux kilomètres, je choisis un itinéraire alternatif par petites routes tranquilles et bien goudronnées.

Et je découvre le village de Badoere qui vaut la visite, et que je n’aurai pas vu si j’étais resté enfermé sur la voie ferrée. Et c’est sur la grande et belle place de village que je fais ma deuxième pause casse-croûte.

Ferme typique de la région, c’est la façade côté nord, la façade côté sud a généralement de grandes arcades abritant du soleil.

La place centrale de Badoere.

L’église (construite après la Première Guerre mondiale dans un style néo-gothique et consacrée en 1945) et la marie de Badoere, plus récente..

La Rotonde, place centrale du village de Badoere. Elle date de la création du marché en 1689. Elle contenait les échoppes des artisans.

Et je repars pour Padoue que je prends le temps de visiter avant d’aller m’installer dans mon hébergement.

Église de Sant’ Ambrogio

Canal à Camposampiero, le long de ce canal, il y a un chemin piétons-cycles, le chemin de Saint Antoine.

Padoue

Entrée dans la vielle ville de Padoue

Padoue

Palazzo dell’Orologio

Le palais de la Raison

Non identifié

Non identifié

L’ancien lycée ?

La basilique Saint Antoine

La basilique Saint Antoine

Aujourd’hui je suis passé à 30 km de Venise que j’avais visité (très brièvement) en 2017, mais je n’étais pas tenté d’y retourner (beaucoup trop de monde).

Demain, je pars plein ouest direction Turin, continuant la traversée de la Plaine du Pô

Ce contenu a été publié dans 41-Padoue, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 41éme jour – Pordenone – Trévise – Padoue – 110 km

  1. Jean Paul Berthelot dit :

    Salut Pierre,
    Sil e vent est avec toi tu vas aller vite …aucune côte mais le paysage est plutôt monotone mais les villes sont toujours très belles …bonne continuation

  2. Fabien Savouroux dit :

    Bonjour Pierre,

    Je te suis (en pointillés par manque de temps) depuis le début de ton périple et j’admire la façon avec laquelle tu as su rebondir après la mésaventure des papiers perdus !
    Te voici en Italie où la visite des villes vaut toujours le coup !
    Je vois que tu remontes sur Turin. Tu n’es donc pas très loin de Chambéry. Si tu souhaites faire étape et même te reposer, tu es bienvenu !
    bonne route !

    fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.