53éme jour – Mérinchal – Bersac sur Rivallier – 106 km

Beau temps chaud, mais soleil voilé toute la matinée, si bien que la chaleur ne s’est fait sentir qu’en début d’après-midi et j’étais presque arrivé.

Étape assez longue, mais surtout tout en montées et descentes.

Départ 6h du matin après un bon café chaud pris au gîte.

Petites routes toute la journée, sauf entre Aubusson et Pontarion, 28 km de route plus importante, mais circulation faible. L’inconvénient des routes plus importantes, c’est qu’elles sont rectifiées pour que les voitures puissent aller vite, elles sont donc larges, les virages sont supprimées et les pourcentages des côtes plus forts, et elles sont beaucoup plus monotones.

Donc, belle petite route au départ.

Ferme en quittant Mérinchal

Église de Basville.

Crocq

mais à Saint Pardoux d’Amet, mon routeur me fait prendre un « raccourci », sauf que celui-ci se transforme en chemin qui descend, puis remonte, et je pose pied à terre. Mais je rejoins très vite la route goudronnée.

Vaches au hameau de Pardanaud, voir passer un cycliste à pied est une grande distraction.

Le hameau de Pardanaud.

Néoux

Saint Pardoux Neuf

En arrivant près d’Aubusson, je tombe sur une déviation. Comme d’habitude, je n’en tiens pas compte, en général la continuité piétonne est maintenue, et les vélos passent.

Sauf que là, c’est un très gros chantier, genre autoroute et la route est vraiment coupée. Je me débrouille.

C’est le chantier de contournement d’Aubusson par la D941. Effectivement Aubusson est encaissée, et autant éviter le trafic de transit. Sauf que, le trafic de transit ce matin à 8h30 est extrêmement faible, mais, par contre, le trafic local est très élevé dans le centre-ville où ne passe pas la D941. La déviation ne résoudra pas le problème de la circulation et de la pollution dans Aubusson. Le trafic de transit est peut-être plus élevé pendant les vacances.

Au fond, chantier de contournement d’Aubusson par la D941, les riverains du secteur doivent apprécier.

Le château d’Aubusson.

Aubusson.

Aubusson.

Je pique-nique une première fois en sortant d’Aubusson.

A Pontarion, après 28 km de D941, je trouve un petit Vival pour faire mes courses de la journée. A Aubusson, il était un peu tôt, et ensuite c’est le seul bourg où je verrai un magasin d’alimentation. J’y achète un gâteau de pommes de terre fait maison.

Je m’arrête pour pique-niquer un peu plus loin et déguster la moitié de ce gâteau. Je le terminerai en arrivant à l’étape.

Il me reste 40 km à faire sur des petites routes passant par les petits villages de Saint Dizier-Leyrenne, Arrenes et Laurière.

Je suis sur la commune de Bersac sur Rivallier, mais ne passerai au centre du bourg que demain matin en partant.

Paysage.

Saint Dizier-Leyrenne.

Église d’Arrenes.

Calvaire devant l’église d’Arrenes.

Intérieur de l’église d’Arrenes.

Intérieur de l’église d’Arrenes.

Je quitte la Creuse pour entrer dans la Haute Vienne.

La Mairie de Laurière.

L’église de Laurière.

Dans l’église de Laurière, statue en bois peint de Saint Michel terrassant le dragon.

J’arrive peu après 14 heures dans mon gîte d’étape tenue par une charmante arrière grand-mère de 90 ans.

Le gîte est très bien, mais je n’ai aucun réseau ! Ce message partira demain soir … peut-être …

Ce soir, je suis au nord de Limoges dans une région très encaissée, demain je suis au sud de Poitiers, les ondes devraient mieux passer.

Une après-midi et une soirée sans internet … dur ! J’exagère, cela fait plus de repos pour les étapes à venir.

Ce contenu a été publié dans 53-Bersac sur Rivallier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.