8éme jour – Fès – Sefrou – 40 km

Étape très courte aujourd’hui, probablement la plus courte du voyage, mais très belle promenade à pied cet après-midi à Séfrou.

Ce matin au petit-déjeuner, nous étions 4 autour de la table d’hôte. Un Marocain expatrié dans l’Iowa aux Etats-Unis, un couple Canadien-Allemande et moi. Le canadien était du New Brunswik, juste à côté du Québec, mais était angliciste. L’Allemande, de Fribourg, parlait très bien le français. Petit-déjeuner très animé.

La table du petit-déjeuner ce matin.

Mohamed, mon hôte, au moment du départ.

Puis j’ai pris la route de Séfrou. Mon routeur m’indiquait une route assez tordue, mal identifiée sur la carte, et après quelques essais infructueux, j’ai préféré prendre la grande route, une deux fois deux voies, mais avec une circulation très modérée. Limitée à 100 km/h, les voitures roulent plutôt à 70 km/h.

Antenne relais déguisée en palmier au rond-point de l’Université de Fès.

Arrivée sur Séfrou. Les montagnes que l’on aperçoit au fond et que je gravirai demain sont le Moyen Alas. J’ai grimpé 500 mètres de dénivelé depuis Fès (montée quasi continue, mais facile).

Première cigogne que je vois au Maroc, mais j’en ai vu plusieurs à Séfrou.

Séfrou.

Arrivé à Séfrou, je me suis installé dans mon auberge, j’ai déjeuné avec un reste de tomme bio chapelaine. Avec ma nouvelle habitude de manger au restaurant, je n’arrive pas à épuiser quelques provisions de base qui me font habituellement deux-trois jours.

Dar Karaz, mon auberge du jour, un havre de verdure.

Ma chambre.

et après une bonne sieste je suis parti découvrir Séfrou en commençant par le quartier où je loge.

Très belle promenade qui m’a conduit, par hasard, à traverser l’oued, puis à monter vers un village le long d’un chemin montant au sommet d’une colline qui permet d’avoir une très belle vue sur toute l’étendue de Séfrou.

Un four. Incinérateur d’ordures ?

Quartier fortifié, indépendamment de la cité de Séfrou.

Acqueduc rudimentaire, il permet de canaliser l’eau généreuse.

Toujours le même quartier fortifié, la rue qui descend vers l’oued Agay, point de départ de ma promenade.

Le gué pour traverser l’oued Agay et monter vers le village qui se trouve au dessus.

En montant vers le village. On aperçoit une porte qui pourrait être le reste d’un habitat troglodytique. Juste à côté de Sefrou, à Bhalil, il y a tout un village troglodyte.

Rue du village

On voit beaucoup de petits bus de cette couleur. Ce sont les transports scolaires. Ici celui de l’école privée des Cerises. Pourquoi les Cerises ? Parce que Séfrou est une région productrice de cerises et que la cerise est l’emblème de Séfrou. Tous les ans, pendant trois jours en juin se déroule le festival des cerises.

Vers le sommet du village.

Vue sur Séfrou, devant c’est la ville historique, et vers la gauche c’est l’extension récente. 65000 habitants aujourd’hui.

En redescendant, je suis allé découvrir la médina de Séfrou, médina qui fut victime d’une très grosse crue en 1950.

Les remparts de la médina de Séfrou.

Ancien caravansérail, restauré à la manière mauresque. Un caravansérail était un lieu où les caravanes de marchands faisaient halte. Les animaux restaient dans la cour et les marchands dormaient dans les chambres au-dessus.

Ancien quartier juif de la médina. Les femmes juives se montraient au balcon alors que les musulmanes se cachaient.

Ruelle de la médina.

Salle de conférence dans l’ancien palais du caïd, hors de la médina. Un caïd est, en Afrique du Nord, un notable qui cumulait autrefois des fonctions administratives, judiciaires, financières et parfois de chef de tribu. Généralement hommes issus de familles riches, ils achètent cette fonction et il est donc courant d’être le caïd de plusieurs districts en même temps.

Sur le boulevard de Séfrou.

Petite boutique de la coopérative d’apiculture.

Demain je grimpe dans le Moyen Atlas. Ci-dessous une petite carte pour situer les montagnes du Maroc.

Ce contenu a été publié dans 08-Séfrou, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.