Archive pour la catégorie ‘09 avril – Jijel’

9 avril – Jijel

Vendredi 9 mai 2008

7h00 je prends mon café-croissant en regardant EuroNews. Situation en Irak au congès américain avec intervention des sénateurs candidats à la Maison Blanche (Mc Cain, Clinton et Obama). Echec de la mission humanitaire de la France en Colombie pour libérer Ingrid Betancourt.

7h10 je prends la route à vélo pour Jijel, 95 km. D’abord c’est 35 km de descente ou presque jusqu’à El Milia. C’est la plus belle partie du trajet.

Le temps est magnifique et la route encore plus belle qu’hier.

9h10, je suis à El Milia, dans une vaste plaine. La route est plus monotone, mais la vallée se resserre, c’est plus agréable.

Tiens des voitures garées de part et d’autre de la route ! c’est un marché. Je suis au niveau d’El Ancel. Cela me rappelle tout à fait un déballage de ce genre l’été dernier en vélo avec Chantal en Allemagne au bord du Danube. Chantal y avait fait quelques emplettes.

Il n’y a pas beaucoup de circulation, et de toute façon, la circulation n’est pas stressante. La qualité de la chaussée est excellente et de bonne largeur, mais les voitures ne roulent pas très vite.

Petite pause pour me ravitailler en eau, car ma réserve a fondu, et je ne sais pas ce que je vais trouver plus loin. C’est un peu à l’écart de la route, et mon arrivée crée un peu d’animation. On discute, on me conseille un secteur naturel à 6 km avec des lacs naturels. Ambiance sympathique. Au moment de partir, c’est le patron qui sort son téléphone pour me prendre en photo (la photo numérique avec le mobile est d’usage très courant). J’en profite pour prendre le groupe.

Et cela continue à descendre jusqu’à la mer en longeant la voie ferrée qui doit aller de Jijel à El Milia terminus .

Ca y est je longe la mer ! Plages de sable. Il y a un moment que je roule, 4 heures peut-être. J’aperçois une gargote avec une terasse ombragée. Pause déjeuner. « Soyez le bienvenu » me dit le patron, et il m’invite à me laver les mains avant de passer à table. je choisis une très appétissante salade de crudités (salade, oignon, carotte, oeuf) et une cotelette d’agneau grillé. Succulent. Et le patron m’offre une grande coupe pomme-fraise. Le tout arrosé d’une bonne bouteille d’eau minérale des monts Djurdjura. Je me régale. Et au moment de payer l’addition, j’ai droit au traditionnel « Bon appétit ».

Je reprends la route. Je traverse une zone de maraichage. Sur le bord de la route il y a beaucoup de petits vendeurs de légumes très divers dont la fraicheur fait vraiment envie, et beaucoup de vendeurs de fraises.

Au fur et à mesure que je me rapproche de Jijel, la circulation augmente, et la largeur de la route aussi, c’est une deux fois deux voies en cours de finition. L’infrastructure routière et ferroviaire est vraiment de qualité. et, partout, cela construit des villas ou des immeubles.

Arrivée à Jijel, pas de problème pour trouver l’hotel Kotoma. Je choisis une chambre simple avec vue sur la mer. C’est un peu plus cher, mais je ne regrette pas. Calme et belle vue. Il est 13h50.

dsc00421.JPG

La traversée du Rhumel, tout en haut Mila

dsc00420.JPG

Vente de poterie dans un virage peu après le barrage de Beni-Haroun

dsc00418.JPG

Marché au bord de la route au niveau d’El Ancel

dsc00417.JPG

La pause « ravitaillement en eau ». Une discussion sympathique

dsc00416.JPG

La pause déjeuner

dsc00415.JPG

Maraichage sous serre en bord de mer

dsc00414.JPG

La mer vue de ma chambre à l’hotel Kotoma